En savoir plus sur l'économie sociale et solidaire?

Découvrez le journal Acteurs de changement !

 

 

 

   L'ESS, une question de pratiques

 Par exemple : déplaçons-nous écolo

Posséder une voiture personnelle n'est pas toujours pertinent : frais trop importants, utilisation de temps en temps...A l'heure actuelle, les municipalités et agglomérations mettent de plus en plus de en service des moyens de transport en communs accessible à tous : métro, tram, vélos ou voitures électriques.

Mais il existe aussi les systèmes d'autopartage entre particuliers : des véhicules sont mis à disposition 24h/24 des utilisateurs membres. On choisi alors quand et pendant combien de temps prendre une voiture, quel type de voiture on préfère, etc.

Les SCIC ou les associations d'autopartage sont néées de la volonté de partager un véhicule collectivement. Le modèle coopératif ou associatif permettent de faire fonctionner les structures, de créer des emplois et de travailler dans le respect des valeurs de l'ESS.

L'autopartage propose non pas de supprimer l'automobile mais d'instaurer une autre utilisation, plus en liens avec les besoins des citoyens et plus respectueuse de l'environnement.

Promouvoir des solutions de mobilité durable, c'est favoriser un usage modéré de la voiture tout en privilégiant l'usage des transports en communs ou des transports "doux".

 

Par exemple : consommons bio

L’agriculture biologique, qui exclue l’usage de pesticides et limite les risques de contamination OGM (Organisme Génétiquement Modifié), préserve la qualité des sols et de l’eau, la diversité des plantes, des animaux et de l’environnement.
Elle favorise les circuits courts de distribution, la vente directe et les échanges entre producteurs et consommateurs. Ce fonctionnement permet une meilleure traçabilité et une moindre pollution par les transports.

 

Consommer bio, c'est avant tout s'engager dans une démarche favorable à une agriculture paysanne, humaine, durable et solidaire.

 

  Comment?

  • Acheter les produits aux producteurs bio de votre région par le biais de la vente directe à la ferme ou sur les marchés
  • S’inscrire dans une AMAP (Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne), un Jardin de Cocagne, à un système de distribution de paniers bio
  • Faire ses courses dans un magasin de produits bio
  • Choisir les produits labellisés bio (label AB par exemple) dans les magasins classiques
  • Consommer les produits de saison

 

   Ce qui permet de?

  • Préserver l’environnement
  • Préserver sa santé
  • Favoriser le développement et l’emploi local
  • Redécouvrir des produits et des saveurs oubliés
  • Devenir un consommateur responsable

 

 

    L'économie sociale et solidaire, c'est une autre façon de concevoir l’économie!

Ces entreprises responsables se distinguent par leur mode d’organisation et leur finalité.
Elles ont établi depuis plus d'un siècle des règles du jeu originales :
- elles rassemblent des personnes motivées par la mise en œuvre d’un projet,
- elles concilient objectifs d'intérêt collectif et activités économiques,
- elles intègrent dans leur organisation et dans leur fonctionnement démocratie, innovation et développement durable.

Ces entreprises sont les coopératives, les mutuelles, les associations, les structures de l'insertion par l'activité économique, les fondations...

Elles sont présentes sur tous les secteurs d’activités, de la banque à la culture, en passant par le commerce équitable.

En images En chiffres
 
En dates   Aller plus loin

 

   En savoir plus sur l'ESS ? consultez vite le journal Acteurs de changement 2011

 et ses éditions régionales :

Auvergne

Bourgogne

Bretagne

Centre

Champagne Ardennes

Finistère

Haute Normandie

Ile-de-France

Ile-et-Vilaine

Languedoc Roussillon

Lorraine

Midi Pyrénées

Nord-Pas-de-Calais

Picardie

Provence-Alpes-Côte d'azur

Rhône Alpes